14/04/2012

Death comes to Pemberley

Death comes to Pemberley by P.D. James


Voici donc ma première lecture entièrement en anglais et (enfin) ma deuxième participation au Challenge Austenien d'Alice.

à peine arrivée en Irlande, j'ai acheté ce livre, il faut dire que j'étais partie avec aucun bouquin dans mes bagages...

La reine du polar reprend, donc nos personnages préférés et (espérant que Jane Austen lui pardonnera) les plonge au cœur d'une intrigue policière.

The year is 1803, and Darcy and Elizabeth have been married for six years. There are now two handsome and healthy sons in the Pemberley nursery, Elizabeth's beloved sister Jane and her husband, Bingley, live within seventeen miles, the orderer and secure life of Pemberley seems unassailable. But their peace threatened and old sins ans misunderstandings are rekindled on the eve of the annual autumn ball, the guests are preparing to retire for the night when a chaise appears. The Darcys and their guests are preparing to retire for the night when a chaise appears, rocking down the path from Pemberley's wild woodland, and as it pulls up, Lydia Wickham, an uninvited guest, tumbles out, screaming that her husband has been murdered. (4e de couverture)

Il s'agit bien sûr, et on peut faire confiance à PD James, une intrigue bien ficelée. Jusqu'à la fin, on ne s'attend pas au dernier rebondissement (enfin presque). Si l'issue de l'affaire criminelle est incertaine, on devine assez rapidement le fin mot des affaires de cœur de certains personnages. C'est ainsi, qu'elle mêle son talent à l'univers de Jane. L'auteur décrit parfaitement le système judiciaire anglais et le déroulement du procès. (Enfin, je dis ça mais j'y connais rien). Et en introduisant un nouveau protagoniste, en la personne d'un charmant jeune avocat : Henry Avelston, elle nous plonge dans l'Old Bailey.
J'ai beaucoup aimé retrouver Lizzie et Darcy, découvrir ce qu'on pu devenir les autres personnages du roman comme Georgiana, le Colonel Fitzwilliam ou Mary. PD James ne s'arrête pas aux pages de Pride and Prejudice, mais nous donne aussi des nouvelles des Eliott ou des Knightley et des Martin. Elle s'amuse aussi à les relier entre eux, Mrs Goddard étant la belle-sœur de Mrs Reynolds. L'auteur a réussi à conserver les caractères des personnages et l'on semble toujours plongés dans le même univers.

Malgré quelques techniques et certains passages, pendant l'enquête, où j'ai régulièrement jeter un oeil à mon dico, pour être sur de rien louper, j'ai trouvé ce livre assez facile à lire et je le recommande au plus grand nombre. Surtout si vous aimez Jane Austen ET les romans policiers.
Si vous préférez, vous pouvez attendre la sortie française (le 15 mai).

Ma maman qui aime beaucoup les romans policiers historiques, en particulier ceux de Anne Perry, m'a demander si je lui ramenais mon livre, je lui ai conseillé de lire P&P avant, même si le prologue présente les événements passé. L'auteur nous raconte cela de manière humoristique et montre comment le mariage de Mr and Mrs Darcy est vu par les habitants de Lambton : Lizzie est une opportuniste qui a réussi à attirer dans ses filets ''10 000 livres et la moitié du Derbyshire'' ! Bien sûr, nous on sait ce qu'il en est :)

J'avoue ce n'est pas facile de parler d'un roman sans évoquer son intrigue, mais je préfère vous laisser la découvrir par vous même. Dites-moi au plus vite ce que vous en avez pensé.